publicité

A Saint-Pern, une polémique qui décoiffe!

Le "Tiffeur' Bus" s'installe tous les mardis depuis trois mois dans la petite commune de Saint-Pern, en Ille-et-Vilaine. Mais il a été subitement prié de ne plus venir. Son propriétaire s'indigne et crie au conflit d'intérêt.

  • Par Stéphane Grammont
  • Publié le 04/02/2013 | 17:35, mis à jour le 05/02/2013 | 19:08
Laurent Rioche et son épouse, en "grève" sur leur emplacement de Saint-Pern © @ Gilles le Morvan
© @ Gilles le Morvan Laurent Rioche et son épouse, en "grève" sur leur emplacement de Saint-Pern


"Vous savez, Saint-Pern est une toute petite commune rurale". Embêté, Guy Chatel répond invariablement depuis ce lundi matin à la presse qui lui téléphone, surpris de l'intérêt des médias pour cette "petite histoire". (écoutez l'interview)

C'est l'histoire d'un bus-salon de coiffure itinérant de 11m de long. une initiative de Laurent Rioche qui a eu en 4 ans ses heures de gloire lors de son activité dans le Gard, avec de multiples passages télé (Combien ça Coûte, France3 et France2, 100% MAG sur M6, TV Sud). Les médias ne font pas peur à Laurent Rioche. Il les a alerté car il se sent "insulté".

En décembre dernier, il redémarre son activité en Bretagne, où il a choisi de s'installer. Cet ancien coiffeur à domicile gare son camion dans de petites communes de moins de 1500 habitants, où un salon de coiffure installé à l'année ne serait pas rentable. 

Le mardi, c'est Saint-Pern, en Ille-et-Vilaine, près de la salle polyvalente où il s'installe depuis trois mois... jusqu'à ce que le maire, Guy Chatel, lui informe que ce ne sera plus possible.

Demain mardi, le Tiffeur'Bus s'installera comme d' habitude à Saint-Pern, près de l'école, "si le maire et ses conseillers ne font pas barrage" prévient Laurent Rioché. Mais il y a peu de chance. Guy Chatel regrette même que le coiffeur ne soit pas venu le voir pour discuter de tout cela. Il reconnaît également vouloir préserver la "cohésion sociale", pensant aux deux coiffeuses à domicile que compte la commune, pour expliquer son changement de décision.


Dans le Gard, le reportage de TV-Sud

 

les + lus

les + partagés