publicité

Gefco mis en vente partielle

PSA chercherait un investisseur pour sa filiale de transports de voitures Gefco.

  • Antonin BILLET (avec AFP)
  • Publié le 04/05/2012 | 11:00, mis à jour le 03/07/2012 | 15:28
image_73736818.jpeg

Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën a commencé la recherche d'un investisseur pour sa filiale de transports de voitures Gefco, dont il compte boucler la vente partielle d'ici juillet, selon le Financial Times Deutschland de vendredi.

L’agence Gefco de Rennes emploie 70 salariés sur le site de la Janais.

PSA avait annoncé en février vouloir tirer près de 500 millions d'euros de cette cession. Le constructeur, en mauvaise posture, a renforcé en février son programme d'économies, prévoyant la cession partielle de Gefco.

L'avenir de l'usine de production de voitures de PSA, à la Janais, près de Rennes, semble incertain. Les lignes d'assemblage tournent au ralenti depuis plusieurs mois et la nouvelle alliance de PSA avec General Motors pourrait entraîner une délocalisation de la production en Allemagne, selon le quotidien économique La Tribune.  

Les repreneurs intéressés par Gefco ont jusqu'à fin mai pour se manifester, selon les sources du journal. PSA a mandaté les banques Credit Suisse, comme conseil à la fusion, et Crédit Agricole comme conseil financier pour cette vente, ajoute-t-il.

La SNCF intéressée

La SNCF pourrait théoriquement être intéressée pour revenir sur le marché du transport de voitures en France, selon le FTD, et la Deutsche Bahn a par contre indiqué ne pas l'être.

PSA n'a pas encore décidé le niveau de la participation qu'il gardera dans Gefco, détenue jusqu'ici à 100%.

Gefco réalise encore avec sa maison mère 62% de son chiffre d'affaires: celui-ci a atteint l'an dernier 3,78 milliards d'euros, avec une croissance de 13%, deux fois plus rapide que celle du reste du groupe.

Avec 9 400 employés dont environ la moitié (4 500) sont en France, ses camions, wagons ou navires affrétés transportent chaque année plus de 3 millions de voitures des usines aux points de vente, en passant par les parkings de stockage et des ateliers de "post-production", où sont ajoutées les dernières options du véhicule.

les + lus

les + partagés