publicité

Thorigné-Fouillard: Gaëlle Le Tutour identifiée

Le squelette découvert en forêt de Rennes a été identifié. Il s'agit d'une femme qui avait disparu en novembre 2009.

  • Stephane GRAMMONT
  • Publié le 29/11/2011 | 19:09
© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne
video title

Thorigné-Fouillard: le squelette identifié

La dentition a permis d'identifier les ossements découverts en forêt de Rennes comme ceux de Gaëlle Le Tutour, une femme dont la disparition avait été signalée il y a 2 ans.

video title

Thorigné-Fouillard (35): découverte d'un squelette

un squelette a été découvert en forêt à Thorigné-Fouillard. S'agit-il du corps de Gaëlle Le Tutour ? Cette femme de 46 ans avait disparu début novembre 2009. Une disparition qui avait donné lieu à un vaste dispositif de recherches.

Dimanche après-midi, des ossements ont été découverts par des chasseurs en forêt sur la commune de Thorigné-Fouillard.

La dentition a permis d'identifier le corps

Le Parquet confirme ce mardi que la dentition a bien permis d'identifier les restes de Gaëlle Le Tutour, une institutrice de 46 ans originaire de Saint-Sulpice-la-Forêt, qui avait diparu en novembre 2009. D'autres analyses devront cependant confirmer cette première identification. Les investigations médico-légales devraient prendre un certain temps.  

Gaëlle, mère de trois enfants, avait quitté à pied le domicile familial sans papiers, sans carte bleue, vêtue probablement d'un jogging. Après onze jours de recherches qui n'avaient rien donné, la brigade de recherche de gendarmerie avouait n'avoir aucune piste solide pour expliquer cette disparition.

Pas d'hypothèse privilégiée

"Plusieurs hypothèses restent envisageables sur les causes du décès, et l'enquête s'attache à n'en privilégier aucune" précise le Parquet de Rennes dans un communiqué. Cependant, "pour permettre aux enquêteurs de disposer des pouvoirs d'enquête les plus larges, le Parquet a décidé d'ouvrir une information sous la plus haute qualification possible, à savoir le meurtre, sans que cela ne signifie que cette hypothèse est privilégiée".

L'enqueête se poursuivra sous l'autorité d'un juge d'instruction.

les + lus

les + partagés